Vous êtes ici : Accueil > Les formations > Les filières de baccalauréat (jusqu’en 2019) > Les séries générales > Série économique et sociale (ES) > Le programme, les horaires et les débouchés de la section
Publié : 15 mai 2005

Le programme, les horaires et les débouchés de la section

3 votes

Attention ! Les informations ci-dessous ne sont valables que pour les futurs bacheliers 2011 et 2012. Au-delà, c’est la réforme des lycées qui s’appliquera, avec par conséquent des modifications importantes du fonctionnement des séries !

Une présentation succinte des "profils" de bac ES et des débouchés :

Les coefficients du Bac ES et les horaires

le bac ES rassemble 31% des bacheliers généraux en 2002-2003

Matière Heures/semaine 1ère Heures/semaine Term Coefficients bac ES
Français 4h - 4 (2+2)
Mathématiques 3h 4h 5 ou 7
SES 5h 6h 7 ou 9
Histoire-géographie 4h 4h 5
LV1 2h30 2h 3
LV2 2h 2h 3 ou 5
SVT 1h30 - 2
Philosophie - 4h 4
EPS 2h 2h 2
Spécialité (1) 2h 2h 2
Option (2) 2h 3h Points > 10 coef. 2 ou 1
T.P.E. 2h 2h Points > 10 coef. 2

(1) Enseignement obligatoire d’approfondissement à choisir parmi : sciences économiques et sociales, mathématiques, langue vivante 1, langue vivante 2.

(2) Options facultatives (deux maximum) : latin, grec, langue vivante 3, éducation physique et sportive, arts.

Au regard de ce tableau, il faut retenir 4 choses :

- Le bac ES est un bac où l’écrit tient une place importante (il y a une dissertation de plus que pour les élèves de L et S) - et où les math ont un poids également important (en termes de coefficient et de programme)
- Le volume horaire des SES est important (d’où l’intérêt d’avoir apprécié l’initiation de seconde !)
- Les élèves doivent se spécialiser selon leur profil (en fonction du projet d’orientation post-bac s’il est connu et/ou des matières où l’élève est à l’aise) : soit en math (choisie par 33,4% des bacheliers ES) : spécialisation fortement conseillée aux élèves souhaitant faire une classe préparatoire aux écoles de commerce (HEC) après le bac, et aux élèves voulant poursuivre en fac de sciences économiques et gestion. Soit en langues (choisie par 27,6% des bacheliers ES) : élèves doués en langues et/ou souhaitant faire des études supérieures en langues. Soit en SES (choisie par 38,9% des bacheliers ES) : les élèves à l’aise en SES désirant faire du droit (20% des bacheliers ES font un DEUG de droit, 40% des étudiants de droit ont un bac ES), sciences po, sociologie, ... L’enseignement de spécialité SES est une initiation aux sciences politiques en première et un approfondissement des théories économiques et sociologiques en terminale. Remarque : le choix de ces options est une pré-spécialisation qui ne verrouille ni ne détermine l’orientation post-bac, il ne s’agit que d’une spécialisation préférable et indicative. Le choix de la spécialité rajoute 2 au coefficient de la matière choisie au bac, c’est-à-dire coefficient 7 à l’épreuve de mathématiques au lieu de 5, 5 à l’épreuve de langue au lieu de 3 et 9 à l’épreuve de SES au lieu de 7.

Indications diverses

- Comme les bac S et L, le bac ES permet aux meilleurs élèves et aux plus travailleurs de poursuivre en classes préparatoires : 41% des élèves de classes préparatoires économiques sont des bacheliers ES.
- Les élèves de ES réussissent particulièrement bien les études de droit et les études de sciences politiques (50% des admis en première année de sciences po Paris sont des bacheliers ES, 30% bac S et 20% bac L).
- Le bac ES, parce qu’il est un bac complet, fournit un panel très large de possibilités d’orientation desquelles il faut exclure les études scientifiques et de médecine (où la physique-chimie, les math et les SVT sont indispensables).
- Les élèves de ES développent des qualités d’argumentation et une culture générale non négligeables.
- Quelle que soit l’orientation choisie en première, il faudrait que ce soit celle qui permette à l’élève d’obtenir la meilleure moyenne au bac (si possible une mention) afin d’avoir un dossier scolaire " concurrentiel " pour être sélectionné en IUT, BTS, classes prépa, Sciences Po (IEP), écoles spécialisée (infirmière, éducateur...), IUP...

Devenir des élèves de ES : 2002-2003, sur 100 bacheliers ES

... ES S L Total
Université 73,0% 73,7% 78,1% 74,4%
IUT 12,1% 14,6% 1,8% 11,4%
BTS 11,0% 6,9% 9,5% 8,7%
Classes prépa 6,0% 20,6% 7,4% 13,6%
Ecoles d’ingénieurs 0,0% 3,0% 0,0% 1,5%
Ecoles de commerce, gestion, comptabilité, vente 3,6% 1,3% 0,6% 1,9%
Ecoles de notariat 0,1% 0,0% 0,1% 0,0%
Ecoles d’architecture 0,3% 0,9% 0,3% 0,6%
Ecoles supérieures artistiques et culturelles 0,1% 0,9% 3,8% 1,5%
Ecoles paramédicales 1,1% 1,4% 0,7% 1,2%
Ecoles préparant aux fonctions sociales 0,2% 0,0% 0,2% 0,1%
Autres écoles de spécialités diverses 0,6% 1,0% 0,7% 0,8%
Total* 98,1% 110,6% 103,0% 105,3%

Source : Ministère de l’éducation nationale,
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/rers03/chap6_14.pdf

*Le total ne fait pas 100 à cause des doubles inscriptions et arrêts d’études après le bac.

Les types de débouchés métiers des bacheliers ES

- les métiers de la gestion, finance, banque, assurance, comptabilité, marketing
- les métiers du droit
- la fonction publique
- l’enseignement
- les métiers de la documentation, de la communication, du journalisme
- la fonction commerciale
- la fonction des ressources humaines
- le secteur social et paramédical
- les métiers du tourisme, des loisirs, de l’animation

Eléments du programme de SES en première et terminale

En SES, en Première, on traite de tout ce qui permet aux individus de vivre en société : le lien économique, social, politique. Par exemple, on parle de la socialisation, de la culture, de la Bourse et de la monnaie, du rôle de l’Etat, des impôts, de la concurrence, de la déviance, des inégalités sociales ... En Terminale, on traite des questions de croissance économique, de développement et de changement social. Par exemple, on aborde les thèmes de la mondialisation, de l’intégration européenne, du chômage, des problèmes environnementaux, du progrès technique, de l’investissement, du taylorisme, de l’individualisme, de la solidarité...

(Documentation par Marjorie Galy, professeur de SES au lycée Kléber, à Strasbourg.)

La poursuite d’étude en section européenne au lycée Senghor

La discipline non liguistique (DNL) SES est enseignée sur tout le cycle terminal, au rythme d’une heure par semaine de SES en anglais, sur la base d’études de textes préparatoires à l’épreuve orale du baccalauréat.

Les élèves, à partir de la classe 1ère européenne, doivent choisir une DNL parmi les trois proposées au lycée, chaque DNL fonctionnant par conséquent en groupes d’un vingtaine d’élèves.