Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Année scolaire 2019-2020 > Afin de vivre au mieux ce temps de confinement...Coups de coeur artistiques (...)
Publié : 11 avril

Afin de vivre au mieux ce temps de confinement...Coups de coeur artistiques des élèves de théâtre de 1G8

1 vote

Afin de vivre au mieux ce temps de confinement, des élèves de 1ère G8 inscrits en spécialité théâtre partagent aujourd’hui leurs coups de cœur artistiques. Laissez-vous porter par leurs suggestions et autorisez-vous à vivre cette période si particulière sous les auspices de l’art...


1-Je commencerai par dire que le confinement ne présente pas que des aspects négatifs. D’un certain côté, ça nous laisse plus de temps libre, de moments pour créer et faire parler notre sensibilité artistique. Par exemple moi j’en profite pour écrire, je sais que certains de mes amis dessinent ou font de la musique... C’est le moment idéal pour se retrouver avec soi-même.
Pendant ce début de confinement, j’ai continué La formation de l’acteur, une autobiographie de Constantin Stanislavski, un livre passionnant pour tous ceux qui veulent améliorer leur jeu (possible de le trouver en livre audio).
Un bon moment aussi pour découvrir de nouveaux artistes ou des films peu connus. Par exemple, la chaine France.tv Slash propose des séries et courts-métrages amateurs. J’en ai vu certains qui m’ont beaucoup plu.
https://www.france.tv/slash/
Voilà, c’est plutôt une liste de coup de cœur mais je n’ai pas pu me résoudre à n’en choisir qu’un seul. En espérant vous avoir donné des idées pour mieux vivre ce confinement.
(Alice)

2-De nombreuses pièces ont été mises en ligne afin que nous puissions toujours nous échapper grâce au théâtre, et deux pièces ont retenu mon attention.
Tout d’abord Peer Gynt mis en scène par David Bobee : une épopée fantastique guidée par le personnage principal dont la pièce porte le nom. Un personnage qui n’hésite pas à mentir, mais ce trait de caractère pourrait bien le perdre…
https://www.france.tv/spectacles-et-culture/theatre-et-danse/1073687-peer-gynt-d-henrik-ibsen-par-david-bobee.html
Mais également Lewis versus Alice mis en scène par Macha Makeïeff :
Vous l’aurez compris, il s’agit d’Alice au pays des merveilles et de son créateur Lewis Caroll. Dans cette pièce au fantastique décalé à l’anglaise, nous suivons la vie de l’auteur et sa rencontre, ou devrais-je dire ses interactions, avec tous ses personnages.
https://www.arte.tv/fr/videos/089118-001-A/lewis-versus-alice/
Voilà donc deux pièces du registre fantastique pour vous évader loin !
(Muriel)

3-Pour (re)découvrir Nina Simone, figure de la lutte pour les droits civiques, David Lescot propose son portrait, mélangé avec celui de la comédienne Ludmilla Dabo. De la musique, du chant ou Molière, tout le monde y trouve ce qu’il aime !
Disponible en podcast sur France Culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/latelier-fiction/portrait-de-ludmilla-en-nina-simone-de-david-lescot
Pendant ce confinement, nous avons en permanence le même environnement, et voyons toujours les mêmes "choses". Alors pourquoi ne pas profiter de ce temps pour voir nos objets du quotidien différemment ? Francis Ponge apporte ce regard nouveau avec une poésie en prose, à la portée de tous !! (Mention spéciale pour "L’Orange" et "Les Plaisirs de la porte", objets pas si banals qu’ils en ont l’air...)
Vous aussi, écrivez vos poèmes sur vos objets quotidiens ( cahier, stylo, ordinateur, livres,...)
https://sites.google.com/site/courslettres1eles20172018/home/lpreuve-orale-du-baccalaurat/les-textes-de-posie-de-cette-anne/oeuvre-complte-le-parti-pris-des-choses-de-francis-ponge
(Maëlle)

4-Le théâtre national de la Colline dirigé par Wajdi Mouawad a mis en place un dispositif qui s’intitule "Au creux de l’oreille". Pour pallier le manque de contact physique et tisser un lien particulier, "les artistes amis de La Colline proposent d’appeler chaque personne intéressée pour lui faire lecture de poésie, de théâtre, de littérature ou lui interpréter un extrait musical, quelques minutes ou plus…"
Étant intriguée par cette proposition, j’ai rempli le formulaire et ai attendu avec une certaine appréhension cet appel. Ce fut Norah Krief qui me lut un sonnet de Shakespeare. Cette lecture, bien qu’habitée, fut rapide alors j’ai voulu réitérer cette expérience. Je fis alors la connaissance de Camille, étudiante au Conservatoire, qui avait préparé une lecture de plusieurs poèmes ayant le voyage en commun (elle m’avait contactée dans la journée pour connaître mon envie). L’intrusion de la poésie dans un quotidien bien monotone ces jours-ci fut si plaisante que je ne peux que vous encourager à la vivre à votre tour.
https://www.colline.fr/spectacles/les-poissons-pilotes-de-la-colline
(Mme Lebeuf)