Vous êtes ici : Accueil > Vie scolaire et projets pédagogiques > Projet "Histoire partagée, Mémoire partagée" > Projet Histoire partagée, Mémoire partagée...travaux du printemps (...)
Publié : 25 avril

Projet Histoire partagée, Mémoire partagée...travaux du printemps 2018

0 vote

En ce printemps 2018, deux classes du lycée ont terminé leur travail relatant leur rencontre avec des acteurs de la Seconde Guerre mondiale. Le travail des élèves peut encore se faire avec des vétérans et acteurs de l’époque. Ces derniers sont déterminés à ce que leurs camarades ont fait ne soit pas oublié. Chaque projet repose également sur une sortie sur des sites du Débarquement. La classe de terminale est allée à Ranville, Bréville-les-Monts et Ouistreham, tandis que la classe de seconde s’est rendue à Courseulles-sur-Mer et au cimetière canadien de Bény-Réviers.

- La classe de Terminale S 4 a rencontré le vétéran français du Jour J (le mardi 6 juin 1944), Léon GAUTIER. Une semaine avant qu’il n’aie 95 ans, une trentaine de lycéens a passé une journée dans le secteur Est des plages du Débarquement. C’est au Musée Commando N° 4 à Ouistreham que le vétéran a retracé son parcours, d’abord le 6 juin, de son transport pour traverser la Manche à la dure journée pour prendre des positions vers Amfreville. Les commandos français ont combattu là un peu comme durant la Grande Guerre, pendant près de 3 mois, résistant aux contre-attaques allemandes et tenant le flanc Est de l’opération Overlord.

Le travail des élèves est disponible via ce lien

- La classe de seconde 9 a, elle, discuté en groupes de 5 à 7 élèves avec Madame Clémence BURGARD. Elle vit aujourd’hui en Normandie. Elle a grandi à Lyon et a été résistante dans le réseau Libération-Sud, celui de Lucie et Raymond Aubrac. Elle a été arrêtée durant l’été 1944.

Comme pour la rencontre avec Léon Gautier, il s’agissait de discuter avec ce témoin, de recueillir le témoignage et de le transmettre après avoir fait des recherches.

[(Le travail des élèves, publié sur la plateforme "fold.cm" est accessible sur ce site

Deux élèves de cette classe ont parlé de cette rencontre mardi 23 avril aux élèves de Radio-Senghor !

À chaque fois, l’association Deep Respect propose aux élèves de déposer des fleurs sur des tombes de soldats morts durant la Bataille de Normandie.

Photographie prise au cimetière canadien de Bény-Réviers

Travaux réalisés après des sorties qui ont bénéficié du soutien du Comité Juno, du Ministère des armées- direction des patrimoines, de la mémoire et des archives et de celui de l’association Le Souvenir Français."